Sélectionner une page
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

 renaissanCe

 

Promouvoir la centralité de la santé et des droits humains dans la réforme des politiques de lutte contre les drogues, notamment par l’information et la sensibilisation du grand public et des décideurs
L’Afrique à longtemps été associée au transit de drogues destinées à l’Europe. Zone de transit au départ, elle est peu à peu devenue une région de consommation et de production de différents types de drogues. Avec sa croissance démographique, la forte urbanisation et l’émergence d’une classe moyenne au pouvoir d’achat plus important, l’Afrique de l’Ouest constitue un marché émergeant idéal pour les groupes criminels. La récente modernisation des ports africains et leur adaptation aux porte-conteneurs, ainsi que les défaillances des contrôles aux frontières et la corruption au sein des différents pays de cette région finissent d’en faire un contexte favorable aux narcotrafiquants. Le manque d’action de prévention et d’information ne contribuent pas à changer la donne et chaque année de nouvelles personnes tombent dans le piège de l’addiction.

Dans les sociétés ouest-africaines, les valeurs, les normes et les lois interdisent, sanctionnent et répriment juridiquement et socialement l’usage de substances psychoactives. En matière de lutte contre les drogues, le pénalisation systématique, à l’encontre des consommateurs comme des trafiquants reste la norme. Longtemps occultée, car jugée taboue et/ou honteuse, le consommateur – et son addiction – n’est pas perçu comme un malade mais comme un délinquant. Obligés de se cacher pour consommer, marginalisés et stigmatisés, les usagers finissent par se désocialiser et figurent parmi les communautés les plus vulnérables.

Selon l’Union Africaine, l’objectif principal des politiques de lutte contre la drogue doit consister à améliorer la santé, la sécurité, la protection et le bien-être socioéconomique des personnes et des sociétés. C’est essentiellement les messages que souhaite porter la série Renaissance : sensibiliser les jeunes aux dangers de la consommation de substances psychoactives, démystifier les idées reçues sur le sujet, et inviter décideurs et téléspectateurs à s’interroger sur l’efficacité des politiques actuelles, afin de soutenir la nécessité d’adopter des mesures progressistes.

Activités

Une série télévisée de 10 épisodes

Galerie

Pays du projet

Sénégal

Partenaires du projet

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.