Sélectionner une page
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Réalisateur des épisodes 01 à 05 de la série Renaissance 

Renaissance souhaite sensibiliser l’opinion publique sur les enjeux liés à la prise en charge des personnes addictes. La réalisation d’une telle série est-elle semblable à celle d’une série classique ?

AW : La réalisation d’ une série tv comme Renaissance est un peu plus délicate. Cela demande plus de préparations et plus de recherches. La série traite de sujets très sensibles surtout pour le public sénégalais donc nous avons dû en permanence trouver la manière la plus douce pour parler des problèmes tabous. L’autre challenge a été aussi de transmettre les messages tout en gardant la qualité artistique dans la série.

Comment vous êtes-vous inspirés pour la réaliser?

Avant de tourner la série j’ai beaucoup échangé avec l’équipe de scénaristes de sorte à être le plus proche possible de l’intention du script. Je me suis renseigné sur le comportement et les réactions des personnes dépendantes. Je suis très à l’aise quand il s’agit de sujets concernant les jeunes et j’étais très enthousiaste de démarrer le tournage.

Correspond-elle à un genre en particulier ? Comment la définiriez-vous ?

Renaissance est un thriller dramatique. Avec tous les ingrédients d’une série de référence. Nous avons des histoires fortes, une enquête policière et mêmes des cascades.

Renaissance évoque les thèmes d’addiction, de consommation de drogues, de trafic en tous genre et à tous niveaux… n’est-ce pas difficile d’aborder ces sujets et de retranscrire les récits de personnage autour de ces sujets, plutôt tabous ?

Je dirais que c’était le plus grand challenge de la série. Il fallait faire une série grand public malgré la sensibilité de certains sujets. Si on est trop cru on atteint pas un large public et le but de cette série c’est de sensibiliser le plus grand nombre. De ce fait tout le temps nous avons essayé d’enrober les sujets tabous dans une bonne mise en scène et une histoire captivante. Tout le temps nous avons cherché à montrer le côté positif des choses. Avec les images et une bonne pédagogie nous pouvons parler des choses les plus sensibles et faire passer les messages positifs.

Avec Hubert Laba Ndao, vous avez réalisé chacun 5 épisodes. Comment avez-vous travaillé ensemble ?

Nous avons fait le repérage ensemble, nous avons discuté de la manière de tourner et puis pendant mes tournages Hubert était aussi à coté ; j’en ai fais de même quand il tourné. Il fallait impérativement avoir une série homogène sur l’ensemble de la saison et on ne devait pas sentir de différence entre les épisodes réalisés par Hubert et les miens. Donc nous avons travaillés ensemble vraiment selon la même méthode et avec la même équipe.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.